Trois fois rien

| |

Un petit mot avant le week-end. Un sourire, une pensée, un frôlement de mes lèvres sur les votres. Trois fois rien. Je vais le rejoindre et ouvrir le champ de nos possibles. Que ce week-end soit plein de joies et de caresses. De tendresse et de fureur. De vie quoi. On n'en a qu'une que diable, il ne faut pas la laisser filer entre nos doigts.
Photo G.G.

6 murmures:

toutaubord a dit…

Exactement ce que je pense et ce que j'applique depuis quelques mois. Bises nombreuses et épuise toi.

menfin a dit…

bon week end...

anne des ocreries a dit…

Files, Bunny ! Fonce ! Il faut vivre !
Bon week end !

hypos a dit…

et moi je pose une question que je n'ose même pas écrire sur mon hypogée : je meure toute de suite ou j'attends encore un peu ?

Marcus a dit…

Oui bien sûr, mais pour autant, elle filera quand même la vie. Quoi que nous fassions, ou pas, ça ne changera pas la face du monde. Alors parfois, c'est pas mal aussi d'être seul sur le quai et de regarder passer la rivière.

Marcus a dit…

La framboise qui manque, c'est moi. Désolé.

Enregistrer un commentaire