Ce n'est rien

| |
Tu le sais bien le temps passe...
Fatigue générale.
Fatiguée de tout. De rien aussi.
Ce corps qui me lâche au moment où j'ai le plus besoin de lui.
La peur aussi de me trouver mal n'importe où, n'importe quand.
Hier j'ai tenu le coup au spectacle.
Me suis endormie un peu aussi.
Bejart m'a déçue.
Nous avons dormi ensemble.
Dormi seulement.
Il s'est levé péniblement ce matin.
J'ai repassé sa chemise pour qu'il n'ait pas l'air de sortir du lit.
Je l'ai regardé déjeuner.
Une grande lassitude en moi.
L'amour peut-il s'estomper comme ça en quelques semaines ?


5 murmures:

toutaubord a dit…

Et ou sont les amis pour passer le cap, il suffit juste de les appeler peut être. Bises

Bunny a dit…

Ils sont près de moi les amis Thierry, ne t'inquiète pas ;-)

l'homme au bois dormant a dit…

Prends bien soin de toi et récupère.
Reste à savoir si l'amour s'en va parce que l'on est fatigué ou bien si l'on est fatigué parce que l'amour s'en va.
Et puis après les incendies il faut du temps pour que ça repousse...

Sylvie a dit…

Je me pose la question depuis ce matin Dom. Question qui n'appelle d'ailleurs pas de réponse.
Vivre sans brûler, est ce encore vivre ?

Marcus a dit…

Je compatis. J'ai personnellement toujours préféré le trop plein au vide.

Brûler, brûler, certes, mais seulement à petit feu alors. ;o)

Enregistrer un commentaire