Avec le temps....

| |
Les roses sont mortes.
N'en parlons plus.
L'amour aussi.
Parlons en encore un peu.
Histoire de digérer.
Histoire de conjurer (à défaut de conjuguer).
Histoire de se faire encore un peu de bien.
Ou de mal d'ailleurs.
Histoire de se dire qu'on est vivant quoi qu'il arrive.
Et que dans le pire des ailleurs peuvent se faire de belles rencontres.
Quand même.
Et digérer les mots.
Qui se sont transformés en maux.
Je suis une méchante fille.
Je mérite d'être punie parait il.
J'avais compris merci.
Ce n'était vraiment pas la peine de me le répéter encore une fois.
Et puis de toute façon je m'en fous.
Je t'emmerde.
Destin.
Hasard.
Fatalité.
Malchance.
Prédestination.
Quelque soit le nom que tu portes.
Il n'y aura que la mort qui me fera arrêter de crier et pour le moment je suis encore vivante.
Jusqu'à preuve du contraire.

Photo Lee Friedlander

3 murmures:

hypos a dit…

Ah Zut !
Flûte !
...
Champagne !
C'est le printemps ma belle. C'est le moment d'ouvrir les fenêtres, de laisser passer un grand courant d'air et de se débarrasser des vieilleries qui encombrent.
C'est le soleil qui va bientôt te caresser le dos et ça fait du bien aussi. Et le soleil ne te traite jamais de vilaine fille, lui :-)

cathiminie a dit…

voilà je t'ai retrouvée et de lire tout ça à reculons donne une étrange impression...j'aurai du voir le déroulement comme un film rembobinné mais là rien...linéarité et immobilisme...sauf les roses!bises!

Cathiminie a dit…

et le mot de passe était graguer ( une coquille le "g" à la place du "D" tu crois?)

Enregistrer un commentaire