Le temps d'un soupir

| |
Le nom de ce blog vient du titre du roman d'Anne Philipe. Roman écrit après le décès de son époux Gérard. Je l'ai lu il y a bien longtemps maintenant mais ce nom m'est apparu comme une évidence, comme est devenu évident aussi le fait que j'allais y parler du temps.
Voici quelques lignes extraites de ce livre :

"Le travail de la vie continue cependant à se faire en moi. je le sais, je le veux, mais ce que je perçois le plus clairement c'est la grisaille des jours et l'effort pour adhérer au monde alors que souvent le coeur choisit de se mettre en retrait. Je suis toujours à la merci du vertige. Quand je sors le soir, je laisse la lampe allumée. A l'heure du retour, je vois sa lueur derrière les rideaux et je souris de mes ruses inefficaces, car dès que je pousse la porte, je reçois la solitude en plein visage. J'ouvre et je ferme les placards, je remue les flacons, je tourne les robinets mais je n'entends que le silence de ton absence. Je l'écoute, il ne me fait pas peur, il me fascine."

Je n'ai jamais eu à faire le deuil d'un amour mort, juste celui de vivants mais je me sens tellement veuve de ces hommes envolés, soit que je n'ai pas su les retenir, soit le contraire. Ma vie est un deuil permanent et j'aimerais tant savoir pourquoi.



3 murmures:

Passer les rivières a dit…

C'est un beau titre...
Prends soin de toi!

juillev a dit…

Entre la foi et l'incrédulité, un souffle
Entre la certitude et le doute, un souffle
Sois joyeux dans le souffle présent où tu vis
Car la vie elle-même est dans le souffle qui passe
Omar Khayan

cathiminie a dit…

le temps d'un soupir et le soleil revient...et le vent se lève avant que ne se dépose la poussière de nos amours passées...une trace, une place...comme le temps passe!

Enregistrer un commentaire